Vives tensions entre chasseurs d’orages et chasseurs de fenêtres


au-balconGUERRE – La communauté des chasseurs d’orages se retrouve une fois de plus ébranlée et projetée au premier plan d’une polémique qui perdure depuis des années. La tension monte encore d’un cran entre les chasseurs d’orages, les chasseurs de fenêtres et les chasseurs de garages.

Les menaces proférées par Vinciannes Quenouille sur son profil Facebook ont ravivé les flammes du débat sur la légitimité des chasseurs de fenêtres dont le chasseur d’orages s’estime « pollué » . Ces derniers, si leur mouvement a été officialisé depuis près d’un an avec la création de l’ACFO (Association des Chasseurs de Fenêtres Orageuses) et rejoint tout récemment par l’association Orages & Garages représentant les photographes de garages, entretiennent la méprise de l’ensemble des chasseurs d’orages.

Les grandes divergences d’opinion

Une majorité de chasseurs rejette l’idée que les chasseurs de fenêtres soient intégrés dans la communauté des chasseurs d’orages. C’est le cas de Michel Darson, chasseur d’orages aux USA, mais pas en France. « Seuls les hommes parcourant au moins 70 000 kilomètres en une saison peuvent prétendre à être un chasseur d’orages comme je le suis. Les petits qui se la pètent, c’est à coup de perceuse que je les prends » .

Contacté par la rédaction, Willie Hymen également chasseur d’orages confirme la haine de ses semblables pour tous les autres « chasseurs » : « ceux qui se prennent pour ce qu’ils ne sont pas, qui montent sur des chaises, sur des tables, dans leur cuisine juste pour voir un éclair sont des salauds. Les gamins dans leur chambre qui prennent misérablement des photos de merde au lieu de dormir sont des vermines. Les adultes qui ne portent pas leurs couilles et se contentent d’ouvrir la porte du garage pendant qu’il pleut, et tentent de prendre un éclair mal cadré et à travers une forêt de pins ne méritent pas de vivre ! Hop, au four, tous  » !

De l’autre côté, d’autres personnes influentes nient l’utilité de sortir. C’est ainsi le cas de Jakchiche Johnson, dans la région de Périgueux qui nous explique son ressenti de l’affaire : « je ne vois pas l’intérêt d’une telle guerre, tout comme je ne vois pas l’utilité de sortir par temps violent, même pour prendre des photos. J’ai un anémomètre pour le vent sur mon balcon qui me permet de savoir quelle est la force du vent sur mon balcon et donc ainsi, sur les balcons de tous les périgourdins. La météo, les gens s’en foutent quand il fait beau et quand il fait moche, ils restent chez eux. Alors pourquoi se préoccuper de la météo de dehors ?« 

Des actes de vandalisme encore isolés

Les chasseurs entendent bien jouer sur d’autres terrains puisque l’association « Ma Cave Submergée » (MCS) basée à Draguignan, dans le Var -et dont le but est de venir en aide aux chasseurs de cave pris par les eaux-  a déposé plainte hier dans la matinée pour le saccage de ses locaux. Les chasseuses d’orages Michelle Grossepinte et Fabienne Gillane ont été interpellées peu de temps après à proximité immédiate du lieu des faits et ont été placées en garde à vue. Le Bureau des Intempéries et Tempetes Européennes (BITE), appelle au calme et à l’humilité de chacun, afin de ne pas rendre la situation plus tendue qu’elle ne l’est actuellement. Dans son communiqué, la Présidente Manuelle Mésolech demande à l’ensemble de la communauté de « cesser d’agir comme des truands ou des nazis » .

Vous voulez réagir à cet article ? Vous pouvez poster un commentaire ou vous inscrire au RSS du site pour ne rien rater des futurs posts.

5 Comments on Vives tensions entre chasseurs d’orages et chasseurs de fenêtres

  1. fabienne gillane t’attendent les jambes bien écartées, fabienne va te faire suer à mort?tellement que ta bite est petite, que tu peux pas savoir comment tu vas en chier à un tel point que tu peux par l’imaginer. Bisous de la grosse fabienne qui t’attend sous l’orage du week-end qui arrive pourquoi pas ta bite serve comme paratonnerre au moins j’aurai une photo exclusive ma biche.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*