« Storm chaser » sur votre Facebook ? Danger !

11150265_1625459341017885_5794289274881628558_nSelon une récente étude menée par l’ESSL en partenariat avec Keraunos et le Centre Meso Alerte, il serait possible de mesurer l’intelligence des chasseurs d’orages en analysant simplement leur profil Facebook. C’est ce qu’affirment François Delbarre et Jeanice Merhank, chercheurs au Laboratoire de recherche sur la foudre situé dans le Cantal. « Nous avons réussi à définir le QI de nombreux chasseurs d’orages uniquement grâce aux informations de leur profil à l’aide d’un puissant algorithme que nous développons et affinons depuis maintenant six ans.« 

ghjouzzParmi les éléments sensibles, il est apparu que tous les photographes de foudre et d’orage dans leur ensemble utilisant le terme « storm chaser » ou « chasseur d’orages » en pseudonyme, nom ou en l’indiquant dans leur emploi auraient un QI en dessous de la moyenne.

Enfin, les chasseurs d’orages réalisant des montages photos et se mettant en avant de façon régulière sont les plus montrés du doigts dans cette étude. « Les personnes qui se mettent souvent en scène souffrent de problèmes de reconnaissance, se font victimiser à l’école et débutent leur première relation sentimentale à 34 ans en moyenne. Il semblerait aussi qu’environ 15% des chasseurs de cette catégorie soient suceptibles de changer de passion pour devenir collectionneurs de câbles péritel ».

Le gouvernement réfléchirait en conséquence à une aide personnalisée afin d’accompagner au mieux les personnes concernées. Chaque photographe d’orages dont le profil public est mis en cause pourrait prochainement être reconnu comme personne handicapée et bénéficier notamment d’une pension d’invalidité mais aussi et surtout, des places de parking pour handicapé afin qu’il puisse stationner lors d’un orage sans être mis en danger.

Vous voulez réagir à cet article ? Vous pouvez poster un commentaire ou vous inscrire au RSS du site ou toucher la chatte à la voisine pour ne rien rater des futurs posts.

1 Comment on « Storm chaser » sur votre Facebook ? Danger !

  1. Une pâle copie du Gorafi, c’est lourd, parfois méchant et même pas drôle.

    À peine plus de 600 abonnés sur Facebook pour une page créée en 2013, c’est plutôt de vous qu’on devrait se moquer !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*