Comment un chasseur d’orages a intercepté une tornade à domicile

Stephane Mabille, chasseur d’orage réputé de la NOAA et à plein temps prévisionniste astronomique à la NASA, n’en croit pas ses yeux. Ce vendredi dernier c’est en sortant de chez lui qu’il voit, en marge d’une supercellule, un phénomène, semble-t-il, tourbillonnaire sortant de l’enclume d’un cumulonimbus. Muni de son IPhone 3, il immortalise cet évènement aussi rare qu’impressionnant. Aujourd’hui, il revient sur l’observation de cette formation nuageuse exceptionnelle.

Bertrand Brizanduc : Bonjour Stephane. Merci d’avoir accepté cet entretien et de témoigner pour Rageurs d’Orages. Vous pouvez nous raconter ce qu’il s’est passé ce fameux vendredi ?

Stéphane Mabille : Salutation à toute l’équipe de Rageurs d’Orages. Je suis très heureux de vous faire découvrir mon monde. En fait, il s’est passé qu’à 18h10, un phénomène tourbillonnaire s’est formé, juste au-dessus de chez-moi. Tout d’abord sous forme de tuba, la formation nuageuse s’est très rapidement transformée en tornade.

BB : Vous avez eu beaucoup de chance d’observer une tornade, surtout du côté de chez vous ! Qu’avez-vous fait ensuite, à partir du moment où vous avez pu confirmer cette tornade ? Êtes-vous sorti prendre des photos ? Vous êtes, j’imagine, parti en chasse ?

SM : Non, pas du tout. Avant que la tornade ne touche le sol, je préparais tranquillement un feu de cheminée. Il faut dire qu’il faisait un peu froid.  Puis, j’ai entendu un bruit tout à fait étrange. Je suis sorti de chez moi pour voir ce qu’il se passait. En levant la tête, j’ai découvert un tourbillon blanc qui était juste à côté, tout proche. Et ce qui est très impressionnant, c’est qu’il ne bougeait absolument pas ! C’est vraiment étonnant, puisque le jet-stream atteignait les 243,6km/h, favorisant la formation d’orages avec une CAPE d’environ 1436,87J/kg malgré une CIN de -245. Seulement, l’indice de rayonnement solaire…

BB : Merci Stéphane pour ces explications des plus complètes. Pourriez-vous nous préciser quelles structures ont été touchées par la tornade ? Avez-vous relevé des dégâts notables ? J’espère qu’il n’y a pas eu de victime.

SM : Au moment du phénomène, j’ai paniqué. J’ai crié à l’aide dans tout le quartier pour que les voisins viennent m’aider. J’ai entendu un énorme grondement de tonnerre alors même que l’un de mes voisins faisait rouler sa poubelle pour la mettre au bord de la route. La tornade quant-à-elle a touché une partie très précise de ma maison. Ce qui est extraordinaire, c’est qu’elle n’a fait aucun dégât. Je m’estime très heureux, j’ai eu, il faut le dire, beaucoup de chance. Ce fut un moment inoubliable dans ma carrière de chasseurs d’orages -prévisionniste.

BB : Quel récit ! L’ambiance devait être vraiment incroyable dans votre quartier. Une chose m’intrigue cependant : quelle partie de votre maison a été touchée par la tornade ?

SM : La tornade a touché ma cheminée, sans pour autant la détruire.image1

 

Vous voulez réagir à cet article ? Vous pouvez poster un commentaire ou vous inscrire au RSS du site pour ne rien rater des futurs posts.

3 Comments on Comment un chasseur d’orages a intercepté une tornade à domicile

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*