David Bellier : sa photo n’est pas un fake et vous n’êtes que des jaloux

Très beau trophée pour David Bellier.

Le photographe de talent David Bellier a réussi un cliché rare qui a malheureusement subi un tollé sur Facebook.

La pression des réseaux sociaux aura encore une fois fait son travail. La photo du jour a attiré l’attention de la météosphère, repérée notamment par Robin Richard, créateur de la page FDM. Pourtant, il a commis une erreur hier, accusant injustement David Bellier, auteur d’une photographie remarquable.

Un évènement rarissime

Arrêtons-nous un instant sur la scène. Derrière un champ de céréale, un orage éclate à une distance relativement éloignée du photographe. Sous un ciel passable, deux impacts prennent vie sous les yeux ébahis -on imagine- du photographe.

Un problème de perspective semble toutefois être mis en évidence à plusieurs reprises. Qu’en est-il ? Quel type d’éclair est capable de produire une telle scène ? Nous excluons la possibilité de l’extranuageux car la foudre apparaît sortant du coeur des précipitations. Il existe en revanche un phénomène peu connu : la foudre migrante.

Dans ce cas de figure, les précurseurs de l’impact démarrent au coeur de l’orage et prennent la direction du sol. Les traceurs ascendant réalisent alors que la zone vers laquelle ils se dirigent n’est pas propice à leur collision. Le sol n’est pas de polarité positive. L’électricité devient alors migratoire et prend la route vers une terre plus accueillante, à la manière des oiseaux migrateurs. Ce jour-là, le phénomène se produit exactement en face du photographe. La foudre a pris vie devant lui à plusieurs kilomètres et va venir s’abattre dans la même direction mais beaucoup plus proche. Il est donc impossible de se rendre compte à quel point la foudre a parcouru une distance impressionnante. Nous avons demandé à notre service d’infographistes de reconstituer la scène (cliquez sur l’image pour l’afficher en grand).

La foudre migrante expliquée au néophytes. © Rageurs d'Orages
La foudre migrante expliquée aux néophytes. © Rageurs d’Orages

Ce schéma présente une vue perpendiculaire du phénomène de foudre migrante auquel a assisté le photographe.

Méconnaissance d’internet

Difficile après explication de douter de la bonne foi du photographe. Sur Facebook, David Bellier est par ailleurs « Photographe, à Photographe » et a créé son site sur la plateforme Wix. Son manque de discernement et de connaissance dans le fonctionnement des réseaux sociaux prouve s’il le fallait qu’il serait incapable de réaliser un trucage.

Merci pour cette belle image, David.

Chasseur d’orages et jalousie

Sur le post original de la photo en question, les chasseurs d’orages de tout bord en ont profité pour se moquer et faire un procès malvenu, emplis de jalousie car n’ayant pas eu le même cliché impressionnant.

A la rédaction, on espère que les mentalités sont bientôt sur le point de changer…

Triste résumé de l'état de la météosphère.
Triste constat de l’état de la météosphère.

 

Vous voulez réagir à cet article ? Vous pouvez poster un commentaire ou vous inscrire au RSS du site pour ne rien rater des futurs posts.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*